Lutte contre Boko Haram: 7 assaillants tués, 25 capturés

Boko Haram

Le communiqué de presse du MINCOM parvenu à notre Rédaction.
Le ministre de la Communication informe l’opinion publique nationale et internationale qu’à l’issue de renseignements indiquant la présence de milices du groupe terroriste « Boko Haram » dans les localités camerounaises de Ngouma, Sagmé, Ardébé, Damboré et Soueram, situées au voisinage du Lac Tchad, les forces de défense camerounaises ont mené une série d’opérations d’envergure dans cette région depuis le samedi 6 décembre 2014.
Il y a un mois en effet, ces localités avaient fait l’objet de graves exactions de la part du groupe terroriste « Boko Haram », entraînant d’importants dommages au sein de la population.
Les opérations menées par nos forces de défense camerounaises sur la base des renseignements reçus, ont duré quatre jours et fait sept (07) tués et vingt-cinq (25) capturés du côté des terroristes, sans compter ceux qui se seraient noyés après s’être jetés dans le fleuve El-Béid au cours de leur fuite.
Plusieurs matériels militaires ont également été saisis lors de l’offensive des forces camerounaises. Aucune perte n’est à noter du côté du Cameroun.
Par ailleurs, d’autres unités terroristes appartenant au groupe « Boko Haram » ont tenté de mener une incursion en territoire camerounais dans les localités de Amchidé et Limani plus au sud, au moyen d’un véhicule blindé et sous le couvert d’une artillerie lourde.
Là encore, la riposte camerounaise a été rapide, appropriée et fulgurante.
Une colonne de véhicules qui s’apprêtaient à franchir la frontière à hauteur de l’arrondissement de Bankim, a été neutralisée. Plus d’une vingtaine de véhicules encore en flammes ont été détruits avec leurs occupants dont on ignore pour le moment le nombre exact. Deux blessés ont été enregistrés du côté de nos forces de défense. Ils ont été évacués vers la ville de Maroua dans l’Extrême-Nord, où ils sont actuellement pris en charge dans un établissement hospitalier de la place. Leurs vies ne sont pas en danger.
Le ministre de la Communication saisi cette occasion pour une fois de plus, saluer au nom du gouvernement, la bravoure et la détermination de nos Forces de défense dans la lutte qu’elle mènent contre le péril de l’organisation terroriste « Boko Haram, dans la région de l’Extrême-Nord en particulier, et d’une manière générale, pour la sécurisation et la préservation de l’intégrité territoriale de notre pays en tout temps et en toute circonstance.
Au nom du gouvernement, le ministre de la Communication exhorte les populations camerounaises à redoubler de vigilance et à continuer d’apporter leur soutien, quelle qu’en soit la forme ou la nature, à nos forces de défense, au moment où le peuple camerounais, à travers sa représentation nationale, vient d’adopter un cadre législatif approprié à la lutte contre le terrorisme, afin de protéger les biens et les personnes vivant sur notre territoire de toute menace à caractère terroriste, qu’elle provienne de l’intérieur ou de l’extérieur du pays.
Il s’agit là d’une traduction dans les faits de l’engagement pris par le chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, devant le peuple camerounais tout entier, pour la sécurisation de nos frontières et le maintien d’un climat de paix et de sécurité sur l’ensemble du territoire national, au service du bien-être et de la prospérité aussi bien de ses concitoyens que de toutes les personnes vivant dans notre pays.

Cameroon Tribune



Leave your comment